RENCONTRES

Ezzeddine Hazgui fait partie des « anciens » de la gauche tunisienne. Militant du mouvement Perspectives tout au long des années 1960, il a séjourné de longues années à Borj Erroumi avant d’être gracié aves ses camarades en 1979. Connu pour son humour ravageur et ses « provocations », Ezzedine Hazgui ne tient pas en place. Tour à tour tenancier de café, libraire et éditeur (Mots Passants, à la fois maison d’édition, librairie, kiosque à journaux et bureau de tabac), il ne pouvait se résoudre à la longue hibernation de la « génération Perspectives ». Il sera de tous les mouvements de protestation démocratiques. En 1989, alors que toute l’opposition tunisienne ou presque appelle à voter Ben Ali, il s’entête à brouiller le consensus et décide de se présenter à l’élection présidentielle. « Une énième provocation de Ezzeddine », s’amusent beaucoup de ses amis. Pourtant, il va méticuleusement accomplir les formalités et recours juridiques (il s’en explique ici) pour faire aboutir sa candidature. En vain : l’arbitraire était déjà en marche. On le retrouve aujourd’hui auprès des jeunes et des moins jeunes qui ont fait la révolution tunisienne. Co-organisateur des Caravanes de remerciements aux révolutionnaires de Sidi Bouzid, de Kasserine…, il fait partie des coordinateurs des comités révolutionnaires qui ont fleuri dans différentes villes.

Révolution tunisienne : entretien avec Ezzeddine Hazgui le 15 fevrier 2011 from univlib jamiat on Vimeo.

© 2011 SOUDAIN LA REVOLUTION… le blog de l'université des libertés Suffusion theme by Sayontan Sinha